Comptables externes et agence de voyages - 3 erreurs fréquentes faîte par les comptables néophytes

Par Lionel Lebreton, 24 février 2018
Comptables externes et agence de voyages - 3 erreurs fréquentes faîte par les comptables néophytes

Comptables externes et agence de voyages - 3 erreurs fréquentes faîte par les comptables néophytes

La comptabilité relative au domaine du voyage est complexe et surtout spécifique en raison de la législation en vigueur dans cette industrie. Comprendre les spécificités de la comptabilité du voyage est essentiel pour les comptables externes qui se doivent d’être à la fois professionnels et efficaces auprès de leur clientèle ‘’agences de voyage’’ et les comptables exclusivement dédiés au secteur du voyage sont souvent rares.

Chez PC Voyages, notre équipe de support est constamment en contact avec les utilisateurs de notre système et bien évidemment aussi avec les comptables externes des agences de voyages qui sont des utilisateurs assidus de notre solution. Par conséquent, notre large expérience nous permet très rapidement d’identifier les comptables externes qui découvrent l’industrie du voyage vs ceux plus experts qui oeuvrent dans ce secteur depuis longtemps.

Voici les 3 principales erreurs commises par les comptables néophytes dans l’industrie du voyage.

1-      Mode de calcul des taxes

Dans le secteur du voyage, contrairement à la grande majorité des autres secteurs, les taxes se calculent sur le montant des commissions et non sur le montant des ventes. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles un comptable efficace dans le secteur du voyage a besoin d’un logiciel qui gère parfaitement bien les commissions des fournisseurs.

2-      Fonds de prévoyance et arrondis

Dans certains pays (c’est le cas particulièrement au Québec), il existe un fonds d’indemnisation qui représente un pourcentage calculé sur le montant de la vente et qui permet à un consommateur de pouvoir se faire rembourser dans l’éventualité où un tour-opérateur ferait par exemple faillite avant même d’avoir délivré la prestation de voyage payée par le client à l’agence de voyages.

Au Québec, le pourcentage du fonds d’indemnisation (OPC) est de 0.1% sur le montant de la vente et il existe des règles précises sur le calcul des arrondis de ce taux que certains comptables externes ne maitrisent pas toujours.

Un comptable compétent s’évitera donc de passer du temps inutilement à identifier, par méconnaissance des règles en vigueur, pourquoi certains dossiers ne balancent pas de $0.01 dans les montants du fonds d’indemnisation.

3-      Exceptions avec exemptions de taxes

Certaines taxes ne sont pas applicables sur certains services dans le secteur du voyage. C’est le cas particulièrement des assurances-voyages pour lesquelles les taxes à payer sont gérées directement par les compagnies d’assurance du secteur.

En conclusion, si vous êtes une agence de voyage, quel que soit le pays dans lequel vous exercez, nous vous recommandons d’avoir un comptable qui connaisse l’industrie du voyage de votre territoire. Cela vous permettra non seulement d’éviter des erreurs mais également de réduire vos frais comptables externes. Nous vous rappelons que le comptable externe vous facture son temps. Alors s’il le gaspille par manque de connaissance du secteur, c’est votre portefeuille qui en subit les conséquences.

Si vous êtes un comptable externe qui ambitionne de développer sa clientèle dans le secteur du voyage, nous vous recommandons fortement de travailler avec un logiciel dédié à l’industrie du voyage de façon à démontrer votre professionnalisme et votre efficacité auprès des décisionnaires de cette industrie.

Nos experts se tiennent à votre disposition pour partager avec vous les bonnes pratiques !

Les plus populaires

Catégories